Accents et faux-semblants

Résumé
Au milieu du nouvel espace piéton de la "piazza Caricamento", à l'Ouest du palais "San Giorgio" vers 16h. Echanges verbaux multiples entre les passants et les groupes présents. Musique provenant d'un appareil portable. Claquement de porte donnant sur l'espace public. Pas sur les dalles. Appel sifflé. Chocs divers. Grondement de la circulation sur la "sopraelevata". Freinage des transports en commun à l'extrémité de la place. Passage de motocyclette. Les enquêtés soulignent la présence de divers accents (génois, génois imité par des non-Génois, arabe). Le plaisir ressenti à l’écoute du fragment — jeunesse, convivialité, lecture… — est pondéré par la présence de la "sopraelevata" (bruit routier), par l’évocation négative, du centro storico (insécurité, drogue, saleté et sentiment de
dépossession causé par la présence par des Maghrébins et des Africains) et par l’imitation par un groupe de jeunes de la langue et de l’accent génois (la cocina). Ce jeu, ainsi que la présence de la mouette, trop belle pour être vraie,
ôte du crédit et de l’authenticité à la scène, qui a tous les attributs du faux.(résumé d'auteur)
Recherche
in L'appel du port
Responsable(s) de la recherche
Bardyn Jean-Luc
Lieu
Gênes
Partager

Fragments sonores (0)

Participer

Cartophonies.fr vous donne la possibilité de mettre en ligne, après modération, vos propres fragments sonores afin de les diffuser au grand public par le biais de l'application Cartophonies.fr

Proposer une contribution

Fonds de carte

Options d'écoute

Chargement des données...