Balance des sons

Résumé
Dans le parc de la Villeneuve de Grenoble l’espace sonore est ubiquitaire, les cris des enfants semblent provenir de partout et nulle part. Toutefois du fait de la perméabilité des bâtiments d’habitation sur pilotis les sons notamment de la ligne de tramway qui passe de l’autre côté des bâtiments se propagent et il arrive qu’on les entende à grande distance.
En s’éloignant du corps principal des bâtiments qui enserrent le parc, à un moment donné l'environnement balance entre les sons du parc et les événements de la rue. Cet équilibre se joue sur une frange d’espace assez faible où l’on bascule soit plutôt du côté des sons de la rue soit du côté des sons du parc. Si ce phénomène est assez aléatoire et ténu en l’état, il pourrait être renforcé ou peut être utilisé comme argument d’un espace intermédiaire, limite, entre deux dominantes. Cette situation n’est pas réversible, on n’entend pas le parc dans la rue.
Parfois l’équilibre entre deux polarités sonores est identifiable dans l’espace et singularise une position limite. Ce type de situation interroge les liens d’un lieu avec un autre dont les dynamiques peuvent être traduites par la balance entre des sources sonores et infléchir ainsi l’imaginaire habitant. (Résumé auteur)
Recherche
in Prototypes sonores architecturaux
Responsable(s) de la recherche
Chelkoff Grégoire
Lieu
Grenoble, Villeneuve
Partager

Fragments sonores (0)

Participer

Cartophonies.fr vous donne la possibilité de mettre en ligne, après modération, vos propres fragments sonores afin de les diffuser au grand public par le biais de l'application Cartophonies.fr

Proposer une contribution

Fonds de carte

Options d'écoute

Chargement des données...