Courgettes, brocolis, endives, 1 euro le kilo (2015)

La place de la Commune de 1871 un mercredi matin vers 11H30, jour de marché. Au premier plan les voix des marchands qui annoncent leurs prix et discutent avec les clients. Émergent parfois le son d’un véhicule passant à proximité, celui de l’expiration d’un bus, des cris au loin. En tonalité, les oiseaux et un drone urbain. Le marché agit comme masque d’un environnement sonore sinon réduit aux passages bruyants de véhicules.
« Le week-end il y a plus de monde, c’est plus vivant on va dire. ça fait que ça couvre plus le bruit extérieur quand il y a plus de personnes, tu vois ? Ça fait qu’il y a plus de personnes, plus de marchants, plus de clients, ça fait que les bruits extérieurs on les entend moins, tu comprends ? Ils y sont, on sait qu’ils y sont, mais on porte pas attention. Ça fait que ça passe, ça passe mieux le week-end, le dimanche.» - Marchand.
Le week-end, le marché́ devient ainsi une enveloppe sonore qui se répand sur sa périphérie, tandis qu’en semaine ce sont les sons de la route le circonscrivant qui l’envahissent.

Research and study : Du sonore au contexte

Director of research : Chloé Gérard

Sound recorder : Chloé Gérard

Place : ABBAYE - Place de la Commune de 1871 et alentours (Grenoble)

Permalink : https://www.cartophonies.fr/sound/f9/Courgettes-brocolis-endives-1-euro-le-kilo.html

Added on 07 July 2020


Download sound sequence file

Link to external notice

Cartophonies

FR   EN

Sound sequences list

    Laboratoire Cresson