Elise et le grondement (1995)

Enregistrement effectué dans le hall supérieur, en haut des marches vers les quais souterrains. La dominante minérale locale procure un temps de réverbération élevé. La ventilation et le grondement des trains qui entrent dans le souterrain, deux niveaux plus bas, sont perceptibles. L’annonce sans sonal (en flamand ?) est peu intelligible. Une musique ambiante est diffusée à bas niveau (Lettre à Élise). La dominante sonore est verbale : des langues étrangères, des rires d’enfants, etc. Mercredi 220295 vers 16:00. (résumé d'auteur)

Recherche : in La portée ferroviaire

Responsable(s) de la recherche : Bardyn Jean-Luc

Preneur(s) de son : Bardyn Jean-Luc

Lieu : Bruxelles

Permalink : http://www.cartophonies.fr/sound/5t/Elise-et-le-grondement.html

Ajouté le 13 mai 2013


Télécharger le fragment sonore

Accéder à la notice en ligne

Cartophonies

FR   EN

Fragments sonores

    Laboratoire Cresson