Galerie Vivienne, fin de journée (2007)

Passage parisien (XIXème siècle). Le sol est tapissé de carreaux de mosaïques et comporte des creux et des bosses non visibles mais que l’on peut sentir sous le pied. (Commentaire sur place du preneur de son : « On ne le voit pas, mais au pas, on sent des affaissements de la mosaïque, de tout petits affaissements, ça fait des bosses et des creux sous les pieds. »)
Quelques marches au pied desquelles le preneur de son est posté.
Espace intérieur très réverbérant, resserré. Des sons secs aigus et métalliques (un portant métallique à roulettes qui vibre sur la mosaïque), les impacts aigus de vaisselle qui s’entrechoque, la soufflerie d’un aspirateur s’enchaînent, sans une parole qui viendrait colorer ces sons d’activité de présence humaine.
Des « shuffle » donnent une patine particulière aux impacts de pas au sol.

Recherche : in Le sol urbain

Responsable(s) de la recherche : Germon Olivia

Preneur(s) de son : Germon Olivia

Lieu : Paris

Permalink : http://www.cartophonies.fr/sound/cq/Galerie-Vivienne-fin-de-journée.html

Ajouté le 27 juin 2017


Télécharger le fragment sonore

Accéder à la notice en ligne

Cartophonies

FR   EN

Fragments sonores

    Laboratoire Cresson