Pas pour vivre (2015)

Balcon-loggia à R+2 vitrée sur 2 côtés, avec 4 panneaux coulissants qui permettent d’ouvrir plus ou moins l’espace. Montage de 3 fragments : Dans le premier, coulissants et cuisine ouverts, on a une co-présence entre le haut et le bas, le dedans et le dehors. On entend l'enquêteur et l'enquêté échanger à propos des usages du balcon. A l'extérieur, en contre-bas une maman joue avec son enfant et leurs cris se réverbèrent. La circulation apparaît par bouffées très courtes. Des sons d’un chantier, quelques persiennes qui s’animent complètent la scène. Dans le deuxième fragment la cuisine est fermée et les coulissants mi-ouverts. La conversation dans la cuisine parvient très filtrée et assourdie. Emergent les sons du bâtiment et de la cour avec sa réverbération propre, des oiseaux solistes dans les arbres locaux. Dans le troisième fragment, coulissants et cuisine fermés, on n’entend plus que la conversation très filtrée de la cuisine, l’extérieur étant presque totalement effacé, à part le roulement de quelques véhicules et quelques appels dans la cour.

Recherche : in Esquis’sons !

Responsable(s) de la recherche : Rémy Nicolas

Preneur(s) de son : Bardyn Jean-Luc, Marchal Théo

Lieu : Sarriguren

Permalink : http://www.cartophonies.fr/sound/8Z/Pas-pour-vivre.html

Ajouté le 17 novembre 2015


Télécharger le fragment sonore

Accéder à la notice en ligne

Cartophonies

FR   EN

Fragments sonores

    Laboratoire Cresson