Déserté pour l’instant (2015)

Loggia étroite vitrée réglable, R+4. Montage de 4 fragments sonores donnant à entendre l'environnement sonore vitres ouvertes, puis progressivement de plus en plus fermées. Premier fragment fenêtre ouverte. Les sons automobiles, surtout ceux des bus urbains thermiques (Villavesas), dominent sans effacer une série de petits sons plus discrets : un petit carillon provenant d’une loggia voisine, les oiseaux dans les arbres, le passage d'enfants dans la rue. Un véhicule dérape comme dans un rodéo diurne, un autre klaxonne, révélant la réverbération du quartier. Les moments calmes apportent les lointains de la rocade. Dans les fragments suivants, la fermeture progressive des fenêtres filtre les sons extérieurs. La conversation dans la cuisine commence à émerger ainsi que les sons micro-locaux, les pas glissés, les mouvements de la vie quotidienne, dans la loggia. Vitres closes, les sons de circulation sont considérablement affaiblis et laissent maintenant la conversation filtrer de la cuisine.

Recherche : in Esquis’sons !

Responsable(s) de la recherche : Rémy Nicolas

Preneur(s) de son : Bardyn Jean-Luc, Marchal Théo

Lieu : Sarriguren

Permalink : http://www.cartophonies.fr/sound/8U/Déserté-pour-l-instant.html

Ajouté le 17 novembre 2015


Télécharger le fragment sonore

Accéder à la notice en ligne

Cartophonies

FR   EN

Fragments sonores

    Laboratoire Cresson